top of page

Comment répondre aux 7 objections récurrentes du MLM ?




Les "non" en marketing de réseau
By Morgan Brian on Unsplash

Des objections, que ce soit en MLM ou dans n'importe quelle activité entrepreneuriale, tu en auras toujours. Sais-tu comment y répondre ? Voyons voir comment faire !




Tu n'y échappes pas : tout content d'avoir démarré ton activité de marketing de réseau, galvanisé par ton parrain/ta marraine qui t'a assuré que tu gagneras rapidement de l'argent si tu suis sa méthode, tu invites tes premiers prospects à des présentations d'affaires (ou de vente).



Comme tu es débutant, c'est la personne qui t'a parrainé qui pitchera ta société MLM pour toi au départ.



Mais rapidement, comme il te faut bien te jeter à l'eau un jour ou l'autre, tu es amené à présenter toi-même la compagnie avec laquelle tu travailles en partenariat.



Et là, alors même que tu as entendu ta upline traiter ce genre de questions, tu es frustré de constater ton incapacité à répondre aux objections suivantes :

  • « j'ai pas le temps » ;

  • « j'ai pas les moyens de démarrer » ;

  • « ça fonctionne ton truc ? » ;

  • « combien d'argent tu gagnes toi avec ton truc ? » ;

  • « ah, je connais ça ! C'est pyramidal ! » ;

  • « c'est pas pour moi, je ne suis pas fait pour ce genre d'activité » ;

  • « laisse-moi du temps pour réfléchir ».



(ce sont les 7 phrases embêtantes que nous allons aborder dans cet article).



À chaque fois que tes prospects t'opposent ces objections, tu te fais surprendre, tu réponds à l'improviste et tes interlocuteurs disent « non » à ton offre (implicitement ou explicitement).



Pourtant, tu le sais... tu es à une ou deux questions près de recruter, de vendre ton produit/service au lead qui t'écoute.



Nous allons ensemble étudier dans ce post 7 objections courantes du marketing relationnel. Ce ne sont pas les seules mais celles-là tu es sûr à 100 % de t'y confronter tôt ou tard.



Point transparence : l'ultime lien de cette page web est affilié. Cela ne change rien pour toi sinon que je gagnerai une commission au cas où tu achètes l'offre qui se trouve derrière.



Juste avant de commencer...



Est-ce que tu galères à produire un bon chiffre d'affaires avec ton MLM ? Est-ce que tu en as marre de multiplier en vain des posts et des MP sur les réseaux sociaux, auprès de personnes non intéressées ?


Tu as bien raison d'en avoir assez.


Car : Pas de prospects = pas de vente = pas de parrainage = 0 + 0, la tête à Toto !







Le mot « MLM » ne te parle pas ? Alors consulte l'article incontournable de mon blog.



 


D'où viennent les objections en MLM ?



 



Les objections, que ce soit en marketing de réseau ou dans n'importe quel autre business, ne proviennent jamais de nulle part. D'où sont-elles originaires ?



Méconnaissance et préjugés



Tes prospects peuvent avoir entendu des idées reçues incomplètes ou erronées sur le MLM par-ci par-là.



Soit ils croient que la vente multiniveaux (ou plus simplement la vente directe) est un modèle de distribution de grand-mère, bon uniquement pour des réunions à domicile Tupperware des années 50.



Soit ils sont persuadés que l'opportunité que tu leur présentes est une arnaque parce que tu auras prononcé des termes leur rappelant l'émission « Cash Investigations » (par exemple), qui accusait (à tort ou à raison, ce n'est pas le sujet ici) Futures Infinity de développer un système pyramidal.



Soit ils réduisent cette entreprise à « saoûler ses amis et sa famille pour leur refourguer ses camelotes ».



Dans les trois cas, ils écoutent ton discours avec des préjugés en tête et te mettront à l'épreuve au moment de poser des questions.



Des expériences négatives antérieures



Un autre prospect peut déjà (penser) connaître le MLM mais ne plus s'y intéresser à cause de mauvaises expériences qu'il associe à ce modèle économique.



Au mieux, il avait déjà rejoint une opportunité similaire et avait... perdu de l'argent faute de résultats. Il investissait sans cesse en temps et en argent dans son activité mais ses commissions étaient trop faibles pour qu'il soit rentable.



Au pire, il était tombé dans un système pyramidal (ou de ponzi) déguisé en MLM. Sa upline comme son « leader » lui mettaient la pression pour qu'il recrute sans cesse, l'enfermaient dans un mode de pensée unique, le poussaient à manger/respirer/vivre/dormir le système pyramidal (H24) voire le harcelaient.



Ou, plus courant, il a entendu le frère du cousin de la tante dire que son ami a déjà essayé « ce genre de truc » et que « ça ne marche pas ».



La peur de l'inconnu



Autre cas de figure : ton invité est bien dans sa routine et est rigide face au changement (ça m'arrive à moi aussi).



Alors quand tu lui parles d'un métier qui va lui offrir un revenu complémentaire voire un nouveau revenu principal, il s'imagine à quel point cette entreprise va bouleverser son quotidien.



Et il prend peur.



Peur de perdre du temps.



Peur que sa vie ne soit plus jamais comme avant (pour le meilleur ou pour le pire).



Un manque de confiance en soi



Face à ton opportunité MLM, ton prospect peut être intéressé mais ne pas être sûr du tout de réussir...



Il pense ne connaître personne, ne pas être capable de vendre, avoir 0 leadership, ne faire aucune recrue...



En bref, il se sent incapable de réussir en vente à domicile ou en marketing de réseau.



(Tu devras le rassurer et lui montrer qu'il est tout autant en mesure d'atteindre ses objectifs que d'autres personnes).



Maintenant que tu as identifié certaines sources des objections, il est important que tu les aperçoives de loin afin d'avoir le moins souvent possible à les traiter. Il est impossible de ne jamais subir d'objections, quoi que tu fasses. Mais tu peux tout à fait en diminuer la fréquence.




 


Comment prévenir les objections MLM ?



 


Refus du prospect pouce négatif
Ton prospect si tu réponds mal à ses objections. By Anastasiya Badun on Unsplash


Anticipe les objections en amont de ta présentation d'affaires



Tu sais qu'en marketing de réseau ce sont souvent les mêmes objections qui tombent.



Anticipe-les en y apportant une réponse au cours même de ta présentation.



Tu peux le faire par exemple durant la partie « F.A.Q. » de ton slide.



Éteins dès le début les doutes de tes prospects pour augmenter tes chances de « closing ».



À une exception près : ne dis surtout pas « ma société n'est pas un système pyramidal » (ou propos similaires).



Si ce n'est vraiment pas le cas, tu n'as pas besoin de le préciser. Et ce même si de précédents prospects t'ont opposé cette objection.



Si tu dis sans que ton invité ait déclaré quoique ce soit « notre compagnie est légale » ou « nous ne sommes pas une pyramide de ponzi », cet invité pensera justement le contraire car tu auras parlé plus que nécessaire.



Adopte un comportement professionnel



Comme tu proposes à tes prospects d'améliorer leur vie grâce aux produits/services ou au plan de rémunération de ton fournisseur MLM, ces derniers veulent s'assurer que ton offre est fiable.



Pour cela, il vont notamment observer ta façon de faire.



Tout d'abord respecte les fondamentaux du professionnalisme : sois bien habillé (même pour une visio), range ton espace de présentation, prépare à l'avance ton diaporama, prépare en amont ton discours sans pour autant l'apprendre par cœur, maîtrise ton sujet, etc.



Ensuite, tes paroles doivent refléter celles d'un professionnel qui veut aider l'autre à mieux finir ses fins de mois, pas celles d'un « illuminé » qui voit en son partenaire MLM le Messie.



Bannis les superlatifs et mots vendeurs de rêves comme « liberté financière », « indépendance financière », « liberté de temps », « ça va changer ta vie ». Je te déconseille également de diaboliser le salariat, même si tu peux évidemment présenter les avantages d'être self-employed.



À la place, sois terre-à-terre. Présente via l'income disclosure de ton entreprise combien ton prospect peut gagner s'il s'en donne les moyens, donne des témoignages produits de tes clients, partage les histoires de ta downline (ou upline) ayant atteint leurs buts grâce à ton activité, etc. Mais en présentant les faits, pas en exagérant.



Sois 100 % sûr du bien-fondé de ton opportunité



La conviction est un élément clé pour prévenir les objections.



Ce n'est pas parce que tu dois éviter l'excès d'enthousiasme comme vu plus haut qu'il te faut cesser de démontrer que ta solution est exactement celle que ton invité recherche.



Sache de fait que si tu es convaincu du potentiel de ton entreprise MLM, cela se ressentira dans ton discours et ton attitude.



Consomme donc les produits/services que tu distribues, recherche les résultats business pour toi-même et délivre ton propre témoignage (en plus de celle de ton équipe) pour persuader par l'exemple.



Pratique sans cesse ton discours anti-objections



Tu auras beau apprendre tes réponses aux objections en marketing de réseau, ces réponses seront rarement efficaces... au début.



Ton prospect ressentira dans un premier temps le fait que tu ne maîtrises pas ton discours. À cause de tes hésitations, à cause d'un langage non-verbal trahissant ton manque d'assurance.



Mais plus tu t'entraîneras à répondre aux objections, plus tu répéteras tes réponses, plus tu assimileras ces réponses et plus tu parleras avec l'assurance qu'il te manquait auparavant.



C'est là que ton taux te closing augmentera significativement.



Le meilleur moyen de t'entraîner est de t'enregistrer oralement en train de répondre à telle ou telle réfutation de tes prospects. Tu peux même jouer à un jeu de rôle avec tes filleuls, l'un jouant l'apporteur d'affaires et l'autre jouant le prospect méfiant. Écris en commentaire les retours de cet exercice.



Avant de débuter nos 7 études de cas, il y a encore quelques dénominateurs commun à prendre en compte pour toute objection en marketing multiniveaux.




 


Comment traiter globalement les objections MLM ?



 



Femme qui réussit à traiter ses objections MLM
Toi si tu traites bien tes objections MLM. By Christina @ wocintechchat.com on Unsplash


Fais preuve d'empathie envers ton prospect



Quand ton prospect te lance une objection, ce n'est pas contre toi. Son but, comme nous avons vu plus haut, est de se protéger.



Souviens-toi de tes propres préoccupations lorsqu'on t'avait présenté la compagnie MLM avec laquelle tu collabores actuellement.



Avant de rassurer ton prospect, il t'es primordial de le comprendre et d'entrer en connexion avec lui.



Pour cela, tu peux lui parler en 3 étapes : 1/ « je te comprends/je suis d'accord avec toi », 2/ « moi aussi au départ », 3/« mais j'ai découvert que... ».



Bien que nous n'allons pas réduire les réponses aux objections à ces 3 étapes, tu peux très bien les appliquer aux remarques de tes potentiels filleuls/clients.



Par exemple : « je comprends que tu n'aies pas de temps à consacrer à ce nouveau business. Lorsque j'avais commencé, je travaillais 40h par semaine et devais ensuite m'occuper de mes enfants. Mais j'ai découvert que j'arrivais régulièrement à consacrer 1 heure par jour au marketing de réseau. »



À travers ton empathie, tu te mets à la place de ton lead tout en lui montrant qu'il n'a pas à s'inquiéter.



Tu guides ton prospect, tu ne le forces pas



Ton but est d'offrir à ton interlocuteur la chance de régler ses problématiques rencontrées : problèmes d'argent, désir de perte de poids, besoin de rééquilibrage alimentaire, etc.



Mais c'est à ton invité de saisir cette offre tout seul, pas à toi de le convaincre de se lancer.



Tu recommandes une affaire, et c'est ensuite à prendre ou à laisser.



Si ton prospect sort des objections ne le prends pas personnellement mais partage-lui un point de vue qu'il n'aurait jamais soupçonné tout seul.



S'il refuse ton offre, ce n'est pas grave. Suis-le pour qu'il revienne vers toi quelques semaines, quelques mois ou même quelques années plus tard lorsqu'il sera prêt.



Ta mission n'est pas de faire rentrer ton contact dans ton business. C'est de le lui présenter. Point.



À lui ensuite de prendre la décision de dire « oui » ou « non ».




Questionne ton prospect, pousse-le à réfléchir



Une technique efficace pour traiter les objections en marketing de réseau est de poser des questions à ton potentiel filleul/client.



Ça l'encourage en effet à réfléchir plus profondément aux réticences qu'il a exprimées et à trouver des réponses par lui-même.



Ces questions doivent être ouvertes afin de permettre à ton prospect d'exprimer davantage ses préoccupations et d'explorer les solutions possibles par rapport à sa situation personnelle, par rapport à son expérience de la vie.



Résultat : ce prospect est directement impliqué dans sa prise de décision. Son « oui » viendra de lui-même et sera sincère au contraire d'un « oui » forcé pour te faire plaisir.



À ce stade, tu es déjà sensiblement mieux armé pour répondre aux objections liées au marketing relationnel. C'est le bon moment pour tenter de répondre ensemble à 7 objections courantes de l'industrie de la vente directe.








 


7 classiques des objections en MLM : comment y répondre correctement ?



 



NB : les objections ne sont pas classées par ordre d'importance ni de récurrence.




Objection n°1 : « Je n'ai pas le temps de cumuler une activité MLM avec ce que je fais déjà »



Tout le monde a son emploi du temps bien établi : boulot salarié (ou non-salarié pour les entrepreneurs à plein temps), les études, le job alimentaire, le sport, les enfants...



Ton but sera de montrer à ton prospect qu'il a la possibilité d'ajouter un créneau supplémentaire à son emploi du temps même si ce dernier semble déjà chargé.



Tu peux lui répondre : « Ça tombe bien ! Moi aussi mon temps est précieux et je ne peux pas non plus le consacrer à n'importe quoi ! Mais tu sais quoi ? Tu peux faire du marketing de réseau justement dans le but de gagner du temps. Réfléchis ! Si tu peux remplacer ton emploi salarié par une activité entrepreneuriale, tu gagneras 8 h par jour pour faire ce que tu veux après ! Est-ce que ça ne vaut pas le coup d'essayer.



  • Oui, c'est vrai. Mais impossible pour moi de quitter mon emploi.



  • Tu n'as pas à le faire. Par contre dis-moi : une journée c'est 24 h. Retirons tes 8 h de travail, retirons tes 8 h de sommeil. Que fais-tu pendant les 8 h restantes ?



  • Plein de choses ! J'ai ma muscu, puis je fais les courses et la cuisine pour mes gosses.



  • Ok. Mais il y a forcément des moments où tu te détends n'est-ce pas ? Pendant combien de temps tu scrolles sur les réseaux sociaux, tu regardes la télé, tu regardes Netflix ?

  • Je sais pas, je pense pas mal de temps quand même.



  • Tu vois que tu as du temps alors !



  • Peut-être, oui.



  • Tu peux parfaitement concilier le marketing de réseau avec ton quotidien. Entre 1 et 2 heures par jour, 10 h par semaine sont suffisants pour que tu développes ton activité. Qu'en penses-tu ?



  • Ouais, je peux essayer.



  • deal ! »




Objection n°2 : « Je n'ai pas les moyens de démarrer une activité MLM »



Distributeur qui va à la banque avant de démarrer une activité MLM.
By Wix


Ta compagnie de network marketing comporte peut-être un investissement nécessaire pour l'obtention d'une licence de distribution et d'un kit de démarrage.



100 €, 200 €, 300 €...



L'enjeu sera premièrement de faire comprendre à ton prospect qu'il fait un investissement et non pas une dépense (le cas échéant), et deuxièmement de lui montrer que cet investissement est rentable par rapport aux solutions recherchées.



« si tu avais les moyens de commander le pack de démarrage, est-ce que tu rejoindrais mon équipe maintenant ?



  • Je ne sais pas, sûrement.



  • quel est ton budget actuel par rapport à ce que je t'ai présenté ?



  • pas plus de 150 € [imaginons que le premier pack coûte 300 €]



  • Ok. Supposons que récupérer les 150 € restants en une semaine chrono soit une question de vie ou de mort. Qu'est-ce que tu ferais ?



  • J'annulerais un ou deux abonnements, je mettrais un petit peu de côté tous les jours, je compterais mes dépenses au centime près, je prêterais de l'argent aux proches en qui j'ai le plus confiance. Attention, je ne dis pas que je vais faire un prêt pour ta fameuse « opportunité » hein !



  • Tu n'as pas à le faire si tu ne le veux pas. Maintenant, sais-tu combien coûte l'ouverture d'une franchise McDonald ?



  • quelques dizaines de milliers d'euros ?





  • ah ouais quand même !



  • Ma compagnie de vente directe t'offre accès à son expertise, à sa marque, à son marketing, à plusieurs de ses produits et à des tas d'outils tout-en-un pour seulement 300 €. L'activité que je te propose c'est comme si tu ouvrais une micro-franchise. Mais le prix d'investissement c'est le jour et la nuit. Tu comprends ?



  • Je vois, oui.



  • Tu es d'accord que si tu le veux vraiment, tu vas te donner les moyens de démarrer pas vrai ?



  • Oui. Si je veux hein !



  • Ne t'inquiète pas si tu penses risquer de gaspiller de l'argent pour rien. Notre compagnie MLM te rembourse 90 % de ton pack de démarrage « aux conditions de l'achat » si tu lui en fais la demande et lui retournes tes produits restants. C'est même une obligation légale (article L121-15 du Code de la Consommation). Tu devras néanmoins faire ta demande au plus tard 12 mois après tes débuts en tant que distributeur indépendant.



  • J'aurai peut-être la « flemme » de faire la demande. Mais ça me rassure déjà qu'il y a une garantie de reprise de stock. Merci ! Ton affaire est plus intéressante que ce que je pensais... »




Objection n°3 : « ça marche vraiment ton truc ? »




Cette objection implique que ton prospect ne prend pas ton métier de marketeur de réseau/ distributeur indépendant au sérieux. Il croit que ce n'est qu'un passe-temps bon pour vendre deux produits cosmétiques après être rentré de son « vrai » travail.



Inutile d'aller sur business for home, de prendre le classement mondial des personnes les plus fortunées en MLM et de crier à ton invité : « N'importe quoi ! Regarde ce site référence ! C'est écrit que X et Y gagnent des millions de dollars par an grâce au marketing de réseau. Évidemment que ça marche mon ''truc'' ! »



Ton interlocuteur sera indifférent aux résultats de Nord-Américains ou de « grands leaders », qu'il peut considérer soit « d'un autre monde » (que le sien), soit comme des « beaux parleurs », et au pire des cas comme des « arnaqueurs ».



Au contraire, il sera touché par les témoignages des Mr/Mme Tout-Le-Monde qui sont passés d'être dans le rouge le 10 du mois à gagner 1 500 € tous les mois en complément de leurs emplois salariés.



Présente à la personne que tu veux parrainer (ou adopter comme client) des témoignages réels de personnes « ordinaires » ayant réussi en marketing de réseau. De préférence tes filleuls. Et tes clients dans le cadre de la vente de produits/prestations de service. Si tu n'as pas (encore) de filleuls à succès, ta upline peut partager son témoignage à ton prospect.



Last but not least, parle de toi. Sois transparent(e) si tu n'as pas (encore) de résultats mais insiste rapidement sur le fait que tu travailles quotidiennement à ton succès, que d'autres sont parvenus à aller au bout avant toi, et que tu aspires à les rejoindre.



Pour que ton prospect aie une opinion plus positive du network marketing, tu peux lui offrir la BD d'EntrepreneurZ dédiée à ce seteur économique.


Objection n°4 : « et toi combien tu gagnes ? »



Cette objection est similaire à la 3e. Elle est juste prononcée différemment.



À moins que tu ne vives complètement du MLM, tu n'as pas à donner le montant de tes gains.



Reprends la réponse juste au-dessus (réponse à la question « est-ce que ça marche ton truc ? ») en ajoutant au préalable le discours suivant :

« Ce que je gagne, ce qu'untel ou untel gagne, ce n'est pas ça qui va déterminer si tu vas réussir ou échouer en vente à domicile. Ce qui va faire la différence c'est TOI, ton engagement, tes efforts, tes capacités à distribuer des produits de qualité et à développer un réseau. Mais si tu tiens vraiment à savoir combien de revenus il est possible de gagner, laisse-moi te parler de ma filleule/marraine Camille (et tu racontes le témoignage de Camille si elle ne le fait pas elle-même, etc.). »




Objection n°5 : « C'est pas pyramidal ton machin ? »



Que ce soit sur le YouTube français ou celui anglophone, je lis encore beaucoup de commentaires qui font l'amalgame MLM = système pyramidal. Certain de tes prospects confondront aussi ton modèle légitime d'entreprise avec une arnaque.



Ne te braque surtout pas quand tu reçois cette objection ! Sinon tu peux dire adieu direct à ta vente ou à ton parrainage.



Demande plutôt à ton prospect sa définition du « système pyramidal ».



Il te répondra ce qu'il a entendu à droite et à gauche, qui sera vrai... en ce qui concerne une arnaque, pas une entreprise de vente multiniveaux.



Tu rebondiras sur sa réponse de la manière suivante : « je comprends que tu te méfies car tu as entendu que beaucoup de compagnies qui se disaient être de vente directe étaient en réalité des arnaques de ponzi voire comportaient des dérives sectaires. J'étais sur mes gardes moi aussi. Mais j'ai découvert au fur et à mesure de mes recherches :


  • que le secteur de la vente directe – qui inclut la vente à paliers multiples – génère 4,3 milliards de dollars en France (chiffres 2022) et environ 180 milliards de dollars dans le monde (plus que le marketing d'affiliation, l'industrie de la musique ou celui du jeu vidéo) ;


  • que le marketing de réseau est représenté au niveau national par la FVD (expliquer ce que c'est), au niveau européen par la SELDIA (expliquer ce que c'est), au niveau mondial par la WFDSA (idem) ;

  • que le métier de vendeur à domicile indépendant est reconnu par l'État et bénéficie d'un statut juridique spécial de « VDI » (loi Madelin, 1993), qui donne accès aux droits sociaux d'un employé tout en étant considéré comme un indépendant ;


  • que la pratique du MLM est soumise comme n'importe quel travail non-salarié à la déclaration d'activité (dont obtention d'un n° SIRET), à la déclaration de revenus et aux cotisations sociales ;


  • que l'exercice de la vente à domicile est réglementée par la loi (Articles L121-15, L135-1 et L135-2 du Code de la Consommation notamment).



En bref, le marketing de réseau est un business model solide juridiquement. De plus, les entrepreneurs appartenant à ce secteur sont protégés à la fois par la juridiction de leurs pays et par les codes d'éthique des associations de vente directe.



As-tu des questions ? »




Objection n°6 : « C'est pas pour moi »



Cette objection signifie que ton prospect est au moins intrigué par ton projet entrepreneurial mais ne croit pas en ses chances de réussite.



Ton but sera de détecter pourquoi il pense échouer s'il démarre une activité MLM et de lui montrer qu'il peut lui aussi empocher de belles commissions.



Ton discours sera le suivant : « Je comprends que tu puisses penser que ce n'est pas pour toi. C'est une réaction tout à fait normale, surtout si c'est la première fois que tu envisages une telle opportunité. Peux-tu juste me dire ce qui te fait sentir que ce n'est pas pour toi ? »



(Ton invité te répond)



« Je ne suis pas sorti du ventre de ma mère avec la capacité de fédérer des équipes ni celle de partager à des centaines de gens les produits/services que j'aime. Cependant, grâce aux formations de ma upline et de ma société partenaire, j'ai appris comment gagner de l'argent via la recommandation. Et je vais également t'apprendre comment faire. Est-ce que tu penses toujours que ce n'est pas pour toi à présent ? »




Objection n°7 : « Je dois y réfléchir... »



Potentiel distributeur MLM ayant besoin de temps de réflexion
By Wix


Parmi toutes les personnes qui t'ont dit « je vais réfléchir » et que tu as laissé librement « réfléchir », combien sont revenus vers toi ? Ou ont répondu à tes relances ?



Pas grand monde, si ?



En général, cette objection MLM n'est qu'un prétexte pour procrastiner et au final ne pas passer à l'action.



Si ton prospect prononce cette excuse, cela ne veut pas forcément dire qu'il n'est pas intéressé par ton opportunité d'affaires. Ça signifie qu'il y a des doutes et des questions auxquels tu n'as toujours pas répondu (ou dont la réponse ne l'a pas satisfaite). Tant que ces interrogations ne seront pas traitées, celles-ci bloqueront l'envie de ton invité de se lancer immédiatement.



Il t'appartient donc d'identifier ce qui retient ton interlocuteur de dire « oui » tout de suite à l'exercice du marketing de réseau.



Tu peux lui répondre de la manière suivante : « est-ce qu'on ne peut pas réfléchir ensemble ? Profite du fait que je sois là : sur quoi dois-tu réfléchir ? Je répondrai à toutes tes questions. »



En donnant à ton prospect la possibilité de s'exprimer ouvertement sur ses blocages, tu connaîtras sa véritable objection, celle qui était cachée derrière l'excuse du délai de réflexion.



Évidemment tu réponds à l'ultime objection avant d'inviter ton prospect à démarrer avec toi aujourd’hui.



Si ce dernier insiste pour avoir le temps de réfléchir à ta proposition, laisse-lui un délai de 48 h (jours ouvrés) pour prendre sa décision. Demande-lui la permission de l'appeler au bout de ces 48 h afin qu'il te dévoile sa résolution. Attention, c'est toi qui dois le rappeler et non pas l'inverse (il ne le fera pas).




 


Que tirer des objections en MLM finalement ?



 



En marketing relationnel, tes futurs filleuls et clients ne voient pas comme toi en quoi ton projet est bon pour eux et leurs finances.



C'est pourquoi si rares sont ceux qui disent aveuglément « oui » à l'issue d'une présentation.



Les questions, les objections sont inévitables.



Il te faut alors te préparer quotidiennement à y faire face, et ce jusqu'à en devenir un expert.



Penses-y : ton succès en MLM se mesure en partie en ta capacité à répondre aux remarques (apparemment) négatives comme aux questions-tests de tes prospects.



Forme-toi et tu y arriveras.



Mais comment je fais pour me former en profondeur aux objections MLM Adrien ?



Ne cherche pas midi à quatorze heures et deviens un destructeur d'objections grâce à Roni Bepari.



Ce leader et consultant MLM en a traité... plus de 10 000 tout au long de sa carrière (10 ans) en vente directe !!!



Il y répond bien puisqu'il a su bâtir un réseau d'au moins 5 000 personnes.



Et pour t'aider à faire de même, il a conçu en partenariat avec Nicolas Benezeth une formation entièrement dédiée aux objections en marketing relationnel.



Ce que je t'ai écrit n'est en définitive qu'une introduction que tout ce qui t'attend en suivant cette formation.








Comments


Post: Blog2_Post
Post: Contact

CONTACT

Merci pour votre envoi !

bottom of page