Le lexique courant du marketing de réseau, pour débutants


Le lexique MLM pour débutants

Connaissez-vous le lexique de base du marketing de réseau, de la vente à domicile, ou encore de la vente directe ? Vous avez certainement aperçu les mots qui vont suivre lors de vos recherches, mais vous ne les maîtrisez pas forcément. Venez donc lire et relire ici 50 des termes les plus courants du MLM ! Ils sont classés par ordre alphabétique. N'hésite pas à me corriger en commentaire si je commets des erreurs ou des lacunes, et à compléter cette liste avec tes propres mots !

NB : la liste n'est évidemment pas exhaustive.

A

(L') Activité/ (Le) ''Business'' : c'est le nom généralement attribué à l'entreprise d'un distributeur indépendant, dans la mesure où celui-ci met en place des actions pour gagner de l'argent (acquisition de clients, fidélisation, formation d'équipe, duplication, etc.).

C

(La) Coachabilité : c'est la capacité à écouter et suivre les conseils de son parrain, de sa marraine, ou de sa upline. En principe, ces personnes ont plus d'expérience que nous et sont donc à même de nous recommander ce qu'il faut faire pour rentabiliser notre activité.

Chiffre d'affaires : c'est la somme (en argent) de tous les produits et/ou service que l'on vend à un client (externe, ou interne si parrainage). Il ne faut pas le confondre avec la marge commerciale ou le bénéfice (avant déduction d'impôts) car le chiffre d'affaires inclut nos investissements personnels, par exemple l'achat d'un produit pour le revendre.

Circuit « court » : Il s'agit d'un circuit de distribution passant directement du producteur au distributeur, et du distributeur au client. Il est opposé au circuit « long » qui, lui, inclut beaucoup plus d'étapes, en particulier la publicité.

Commission : Il s'agit du revenu que l'on gagne, et que l'entreprise de vente directe/MLM que l'on représente nous donne, en fonction de nos résultats de vente (de produits, d'abonnements, etc.). Contrairement au salaire, la commission ne s'obtient pas en travaillant pendant une durée définie mais uniquement grâce à notre performance.

Compétence : souvent évoqué lors des réunions d'équipes et des présentations d'affaires, les compétences sont le moteur d'une entreprise individuelle, et en développer est indispensable pour réussir à gagner de l'argent grâce au marketing de réseau.

Complément de revenu : il s'agit d'un revenu que l'on obtient à partir d'une activité complémentaire, en parallèle de son emploi ou d'une activité principale. Celui-ci est en général nettement inférieur à celui de son emploi/activité majeure, mais suffit à satisfaire les besoins d'argent supplémentaires de la personne concernée.

D

Développement personnel : le marketing de réseau et l'industrie du développement personnel sont intimement liés ! Le développement personnel est un travail approfondi sur soi-même afin de se connaître, d'être en paix avec soi-même, d'accomplir nos objectifs (personnel, professionnel...), et d'acquérir des soft skills.

Distributeur indépendant : Il s'agit du nom le plus courant attribué aux indépendants recommandant les offres d'une société de marketing de réseau. Ils distribuent un produit ou vendent un service contre une commission, et ils sont libres de travailler comme ils le souhaitent (sauf à commettre des actes nuisant à l'entreprise représentée). Bien qu'il ne possède pas l'entreprise de MLM et travaille dans les faits au compte de celui-ci, le distributeur indépendant n'a pas le statut de salarié, mais celui de VDI, d'auto-entrepreneur ou d'entrepreneur individuel. Il peut même détenir sa propre société tout en faisant la promotion (contre rémunération) d'une entreprise qu'il apprécie.

Downline : il s'agit des personnes parrainées par nos filleuls ou par les filleuls de nos filleuls. Souvent, un système de duplication a été mis en œuvre pour que les filleuls de la personne X soient capables d'enseigner à la downline les techniques de vente de la personne X. Sinon, cette dernière peut directement coacher sa downline.

Duplication : la duplication est l'objectif de tout entrepreneur spécialisé dans le MLM ! Il s'agit d'une méthode de travail/d'un système, en principe simple, clair et reproductible à souhait, qui peut être retransmis à son filleul et à sa downline. Le but est que ces derniers puissent travailler sans qu'ils dépendent de nous. Si la duplication est effective, elle permet de générer un revenu passif. Attention ! La duplication ne dispense pas son auteur de se reposer sur ses lauriers, en attendant que son équipe travaille à sa place. Il doit constamment montrer le bon exemple à sa downline en restant actif. Cependant, celle-ci allège fortement sa charge de travail, et lui permet de se concentrer essentiellement sur le management d'équipe

E

Effet de levier : il s'agit justement de la conséquence d'une duplication réussie. L'effet de levier est la démultiplication des résultats de vente. Le vendeur de départ percevant une commission sur les ventes de ses filleuls et de sa downline, dupliquer correctement sa méthode de travail signifier multiplier ses propres performances de ventes par le nombre de filleuls directs (directement recrutés par lui) et indirects (downline). Le chiffre d'affaires d'une activité de marketing relationnel est très élevé si un effet de levier l'accompagne.

Entrepreneur : il s'agit d'une autre dénomination classique donné à un représentant d'une société de MLM. Un terme plus approprié serait à mon sens celui d'indépendant, car bien que self-employed, le distributeur indépendant ne contrôle pas la compagnie dont elle est l'ambassadeur, et celui-ci travaille énormément de temps pour des résultats non garantis (je n'inclus ici pas les possesseurs d'un système solide et/ou dupliqué, qui, eux, se trouvent en haut à droite du quadrant de cashflow). L'on considère officiellement qu'un distributeur d'une société de MLM est un « entrepreneur » dès lors que son activité est déclarée, et qu'il travaille sous un statut juridique (VDI, auto-entrepreneur, etc.)

F

Filleul : il s'agit d'une personne parrainée par un représentant d'une société de marketing de réseau. Le filleul est habituellement coaché par son parrain ou sa marraine, et apprend avec lui les rouages du métier.

Formation : comme les compétences, les formations sont hautement recommandées pour réussir dans le marketing relationnel. Il convient cependant de les choisir avec parcimonie, en fonction de leurs qualités, de son budget, de ce que cela va vous apporter à court et à long terme, etc.

(La) Fédération de Vente Directe : (je reprendrai ici la définition officielle de la FVD) « La FVD est enregistrée en tant que syndicat professionnel et s'est imposée comme l'instance de référence pour toutes les entreprises de Vente Directe, qu'elles soient ou non Adhérentes. Elle est en charge de développer la notoriété du secteur auprès des consommateurs et des pouvoirs publics. ». Pour plus de détails, lire mon article sur la FVD.

I

Indépendance financière/liberté financière : il s'agit de l'objectif ultime de la plupart des networker ! L'indépendance financière correspond à une possibilité de faire ce que l'on aime (voyager, vivre de nouvelles expériences, passer la totalité de son temps avec ses proches) sans contrainte d'argent. Il ne s'agit pas nécessairement d'être riche, mais d'avoir toujours de quoi financer ses projets. En général, les personnes atteignant l'indépendance financière génèrent un revenu passif, et leur entreprise fonctionne de manière automatique.

Investissement (financier) : il s'agit de l'argent que l'on va débourser en l'échange d'un retour sur investissement. Par exemple, si j'achète un produit de mon entreprise de MLM pour le revendre et gagner une marge de 30 %, cet achat est un investissement. Si j'achète une formation à 200 €, et que, quelques mois après, cette même formation m'a aidé à générer un revenu à plusieurs milliers d'euros mensuels, nous parlons là aussi d'investissement.