La philosophie du MLM : qu'est-ce qui caractérise le marketing de réseau ?

Mis à jour : il y a un jour


Philosophie MLM

Quelles sont les philosophies que l'on associe au MLM ?

Il existe dans l'univers du marketing relationnel des constantes qui reviennent régulièrement : « deviens ton propre patron », « travaille pour toi et non pas pour réaliser les rêves de ton supérieur », « si tu gagnais 500, 1000, 1500, 2000€ en plus tous les mois, qu'est-ce que ça changerait à ta vie ? », etc.

Et si tu es ici c'est que tu as probablement saisi le mot-clé « philosophie MLM » n'est-ce pas ?

J'ai donc décidé d'ordonner dans ce court article les principales sources de motivation des entrepreneurs et vendeurs à domicile de cette industrie.

Cela t'aidera à vérifier si tu te reconnais dans les aspirations des marketeurs de réseau.

C'est parti !


Tu ne sais pas ce que le mot "MLM' veut dire ? Alors lis cet article fondamental.

Une philosophie de prospérité

Ce que recherchent les VDI et les networkeurs c'est une abondance qu'ils estiment ne pas pouvoir trouver dans le salariat.

La liberté financière

La recherche de l'indépendance financière est une source de motivation pour beaucoup de networkers.

Certains distributeurs indépendants démarrent une activité en partenariat avec une société de MLM afin de combler un besoin de revenus.

Les objectifs diffèrent selon les ambitions de l'entrepreneur : complément de revenus, équivalent d'un salaire à temps plein, volonté de vivre financièrement du MLM, de devenir riche.

La liberté financière recherchée n'est pas nécessairement une grande quantité d'argent, mais peut être aussi la génération de revenus récurrents, passifs à quatre chiffres minimum.


La liberté de temps

Une autre valeur prônée par l'industrie du marketing de réseau est la liberté de temps.

Tout le monde ne se trouve pas initialement en difficulté financière, une minorité « gagnaient même déjà leur vie » avant de signer un contrat d'agrément.

Cependant, ces personnes déplorent bien davantage un manque de temps, que la simple possession d'argent ne permet pas de combler.

Je connais personnellement le cas d'un ancien directeur commercial qui travaillait 70 à 90h/semaine, et celui d'un ancien kinésithérapeute qui travaillait 50 à 60h/semaine.

Ces deux individus avaient un salaire élevé mais ressentaient qu'ils étaient prisonniers de leur travail.

Aujourd'hui, grâce au marketing de réseau et à leurs sociétés respectives, ils sont parvenus à se libérer du temps pour faire ce qu'ils aiment.

En bref, le gain de temps est un argument-clé des présentations d'opportunités d'affaires, au même titre que la réussite financière.

Liberté géographique

« Venez travailler chez vous, où que vous soyez », telle est l'une des formules que vous avez déjà entendues. Et elle est vraie.

Le MLM est entre autres un travail à domicile, qui donne l'avantage d'entreprendre tout en prenant soin de sa famille, de son couple ou de soi-même (via des loisirs).

Celui-ci procure d'autre part l'avantage de travailler peu importe le lieu géographique où nous nous trouvons, sous réserve d'être équipé d'un téléphone portable, d'un ordinateur et d'une connexion internet.

D'ailleurs, les entrepreneurs qui combinent le voyage avec leur métier sont surnommés « digital nomad ».

Liberté d'entreprendre

Nous pourrions résumer la liberté d'entreprendre par le fameux argument de parrainage « soyez votre propre patron ». En réalité, l'idée est plus profonde que cela.

Le principe en bref est de pouvoir exercer une activité entrepreneuriale qu'on aime au lieu de travailler par contrainte pour « payer les factures », de travailler en autonomie ou en coopération, au lieu d'être employé par quelqu'un.

Une philosophie d'entraide professionnelle

Il est courant de dire que dans le terme « marketing relationnel », il y a le mot « relationnel ». En effet, l'entretien de notre réseau professionnel est primordial pour créer un effet de levier par rapport à nos propres ventes.


Réussir en faisant réussir les autres


Le marketing de réseau impliquant un palier de ventes à plusieurs niveaux, il est de notre intérêt de former nos filleuls à vendre les produits et services de notre société, puis à recruter de nouveaux vendeurs.

De fait, une vente réalisée par nos partenaires nous fait gagner un pourcentage de commissions relatif au nouveau chiffre d'affaires généré.

Mais cette vente est surtout possible si nous aidons notre filleul à devenir une personne de confiance auprès de ses clients, par exemple en lui enseignant nos connaissances et en lui confiant les détails de notre expérience professionnelle.

Plusieurs détracteurs du MLM peuvent croire qu'une upline gagne des commissions sans rien faire parce que sa downline travaille à sa place.

Seulement, c'est faux, même pour les sociétés qui n'exigent pas une quantité de ventes personnelles.

En effet, un meneur d'équipe montre l'exemple de ce qu'il faut faire à ses collègues. S'il se contente de donner des ordres sans oeuvrer lui-même pour atteindre le succès qu'il recherche, les vendeurs qu'il a recrutés reproduiront son comportement.

Dans ce cas, les ventes sont nulles, le nombre de parrainage aussi, et le business s'écroule.

À l'inverse, un système où l'équipe d'entrepreneurs travaille main dans la main c'est un système où le marketeur de réseau réussit à guider sa downline vers les objectifs qu'ils visent, et où il est récompensé financièrement en retour de cette aide.

La culture du partage

Faire du marketing de réseau c'est partager auprès de ses prospects, clients, de son équipe et de sa communauté ce qu'on l'on aime (tels produits de beauté, tels services de voyage à prix de gros, etc.), et les valeurs de notre entreprise.

Par exemple, l'on peut transmettre à son audience son amour de la marche via l'application Yourfitway, celui de la cosmétique à travers les produits d'Onikha, ou encore celui des recettes sucrées à travers les préparations culinaires de Légendes Gourmandes.

De plus, au-delà de la plus-value que notre compagnie MLM peut apporter, nous partageons un style de vie.

Ce lifestyle peut être reflété par nos publications Facebook, nos contenus professionnels, nos storys, etc.