top of page

Payer pour travailler en MLM : balayons cette crainte !



Paiement marketing de réseau
Toi quand tu paies un kit de démarrage. By Wix

Beaucoup de personnes qui se méfient du MLM pensent qu'il faut payer pour travailler dans ce secteur d'activité. Qu'en est-il réellement ? Réponse dans cet article !


Une objection récurrente des prospects qui refusent de faire du marketing de réseau (et de la communauté anti-mlm) est le fait qu'ils considèrent que devenir apporteur d'affaire d'un fournisseur implique de « payer pour travailler ».


Cette seule idée leur est insupportable et fait qu'il associent (à tort) le marketing relationnel à une arnaque.


Mais quelle est la réalité derrière les éventuels paiements qu'on peut avoir à effectuer avant de démarrer une activité de vente directe ?


Est-ce légal ? Est-ce légitime ?


C'est ce que nous allons voir tout de suite !


Mais avant de commencer...


Est-ce que tu galères à produire un bon chiffre d'affaires avec ton MLM ? Est-ce que tu en as marre de multiplier en vain des posts et des MP sur les réseaux sociaux, auprès de personnes non intéressées ?


Tu as bien raison d'en avoir assez.


Car : Pas de prospects = pas de vente = pas de parrainage = 0 + 0, la tête à Toto !






Le marketing de réseau, c'est nouveau pour toi. Alors lis ce contenu fondamental d'abord !


Le MLM ce n'est pas du salariat !



Une conception erronée du MLM est de voir ce dernier comme un JOB complémentaire.


Or, ce n'est PAS un job ! Il s'agit d'un business, d'une activité NON-salariée !


En tant que tel, je conseille à ceux qui doivent gagner de l'argent d'urgence, par exemple pour payer leur loyer, de chercher un emploi secondaire à leur activité principale plutôt qu'une activité de vente à domicile.


Pour pouvoir certifier que le marketing de réseau fait de toi un entrepreneur et non pas un salarié, rappelle le statut de VDI qui y est lié, ou bien l'obligation d'exercer l'activité en tant que VDI/auto-entrepreneur/société.



Qu'est-ce qu'un investissement en marketing relationnel ?


La licence de distribution



Les produits/service de la marque de ton fournisseur ne t'appartiennent pas.


C'est pourquoi, si tu veux les distribuer, il te faudra (parfois) acheter le droit de vendre ce qui n'est pas à toi.


D'aucuns parlent d'une "mini-franchise".


Obtenir une licence de distribution c'est aussi représenter l'entreprise en question.


Dans ce cas de figure, faire investir un petit prix peut être une stratégie de la compagnie MLM pour faire le tri entre les personnes qui veulent vraiment démarrer une activité entrepreneuriale, et les « touristes » qui s'enregistrent comme vendeurs indépendants juste « pour voir ».


N'ayant pas beaucoup de connaissances sur les « licences » en marketing de réseau, n'hésite pas à compléter mes propos en commentaire.


Le kit de démarrage



Le kit de démarrage est l'ensemble des outils que te fournit ton entreprise MLM pour que tu puisses démarrer ton business dans des conditions optimales.


La société peut ne pas la proposer. Elle peut également la rendre facultative ou obligatoire.


Si elle est obligatoire, son prix s'échelonne entre plusieurs dizaines et plusieurs centaines d'euros.


Dans des cas spécifiques, par exemple pour les VDI vêtements ou bijoux, le kit peut t'être prêté contre un chèque de caution. Dans cette situation, le pack de démarrage t'est complètement offert, et le chèque est déchiré, aussitôt que tu génères un chiffre d'affaires minimum en un laps de temps donné.


Son contenu inclut généralement des échantillons de produits, des produits à part entière, des catalogues, des flyers, un sac « business », un backoffice, une boutique en ligne, etc.



Est-ce que tu dois rejoindre une société MLM sans investissement ?



Rejoindre une société qui ne te fait investir de l'argent ni dans un kit, ni dans une licence, peut être une solution pour esquiver l'objection « payer pour travailler » de tes futurs prospects.


Mais est-ce vraiment une bonne idée ?


L'atout n°1 des MLM sans investissement : l'accessibilité



L'avantage indéniable de rejoindre ce genre d'entreprise est son accessibilité à tous les budgets.


Il existe certainement beaucoup de VDI en puissance qui aimeraient développer une activité MLM mais qui ne le peuvent pas, faute de finances suffisantes pour commander un kit de démarrage.


La gratuité d'une licence et d'un pack sont alors du pain béni pour elle.


Et je suis tout à fait d'accord pour dire que le manque d'argent ne doit en aucun cas constituer un obstacle pour entreprendre en vente directe.



L'inconvénient n°1 des sociétés de marketing relationnel sans investissement : l'accessibilité



Non, je ne me contredis pas contrairement aux apparences.


Moins l'on prend de risques financiers par rapport à une activité qui a des chances d'être un franc succès mais aussi d'être un échec, moins l'on risque de s'impliquer dans celle-ci.


Quelqu'un qui doit rentabiliser son entreprise coûte-que-coûte au risque de se retrouver interdit bancaire et SDF travaillera infiniment plus qu'une seconde personne qui a lancé son entreprise mais qui n'a pas grand-chose à perdre en cas d'impasse.


Un premier individu qui développe un business à plein temps s'investira beaucoup plus qu'un autre individu qui, lui, possède un emploi à côté. Pour l'un, la réussite est une obligation absolue, tandis que pour l'autre le succès n'est pas nécessaire pour pourvoir à ses besoins.


Tu vois l'idée ?


Il est difficile de travailler avec la même énergie pour une activité qui t'a valu 0 € d'investissement, et pour une entreprise qui t'en a valu 300.


Dans cette mesure, une licence et un kit payant permettent de privilégier la qualité (i.e. des distributeurs motivés) à la quantité.



Que dit la loi sur le fait de « payer pour travailler » en MLM ?



L'article L121-15 du code de la consommation autorise le financement de packs de démarrage en marketing relationnel, mais à une condition non négociable : la possibilité de se faire rembourser ledit kit. Ci-joint la citation du texte de loi :


« Est interdit, […], le fait d'obtenir d'un adhérent ou affilié l'acquisition d'un stock de marchandises destinées à la revente, sans garantie de reprise du stock aux conditions de l'achat, déduction faite éventuellement d'une somme n'excédant pas 10 % du prix correspondant. Cette garantie de reprise peut toutefois être limitée à une période d'un an après l'achat. »


Cet extrait de loi à pour but de protéger les networkers de tout système pyramidal caché derrière des packs de démarrage et de tout risque financier inconsidéré (a fortiori si le kit coûte cher).


Ps : cet article L121-15 ne s'applique probablement pas aux « MLM service » (même s'il devrait s'y adapter), comme il n'y est pas question de « stock[s] de marchandise[s]. Mais je ne peux pas me prononcer dessus de manière sûre. Si tu es un expert en droit des affaires ET en marketing relationnel, je serais ravi que tu nous aiguilles sur ce point dans l'espace « commentaire ».


-


En définitive, explique à tes prospects qu'ils ne payent pas pour travailler en MLM car cette activité n'est pas salariale mais entrepreneuriale.


Détaille-leur bien ce qu'est une licence et un kit de départ.


Et surtout précise-leur que la loi les protège d'une perte de leur « capital » dans la mesure où leur fournisseur est obligé de les rembourser à hauteur de 90 % (minimum) du prix de ce kit dans un délai d'un an, s'ils souhaitent retourner leurs produits.



Est-ce que cet article t'a aidé ? Alors partage-le à ton équipe et sur les réseaux sociaux !


















Comments


Post: Blog2_Post
Post: Contact

CONTACT

Merci pour votre envoi !

bottom of page